#10 histoire d’une reconversion réussie : Réinventer son métier

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de quelque chose qui est sorti tout droit du jour 3 du défi de Lilou, à savoir révolutionner mon métier.

En effet, ce concept est sorti de mon Journal pendant que je réalisais le défi de Lilou en utilisant les déclencheurs de l’écrit « Je m’aime donc, je m’aime donc ».

En fait c’est une notion qui est souvent revenue dans mon Journal, je me rappelle déjà avoir eu besoin d’exprimer cela le 24 janvier 2018 (preuve qu’avoir un journal est vraiment intéressant car on peut retrouver les redondances, les valeurs qui nous tiennent à cœur ;-)). J’avais ce jour là eu envie de commencer un livre sur le développement personnel et je me suis mis à écrire, écrire, écrire… puis j’ai eu envie de dessiner, de dessiner justement ce qui me faisait le plus mal à ce moment là à savoir un cowboy me montrant du doigt et qui me disait « T’es qui toi ?!? » … preuve à l’appui ci dessous … 

Ce que vous verrez sur cette image c’est le sentiment que j’avais à l’époque, d’être toute petite dans une grande ville (désolée le scan n’est pas parfait, mais avec un peu d’imagination, vous me voyez là toute petite dans une grande ville avec des grattes ciels…). Ensuite, cette image du cow-boy et la phrase qui me tue « T’es qui toi ?!? »

Ensuite, vous trouverez ce qui m’a apaisé et que j’ai voulu mettre dans mon journal. C’est un article qu’un de mes anciens professeur d’université, Vincent Blondel (maintenant devenu recteur de mon université) a confié au magasine Athéna et qui disait « Nous préparons nos étudiants à exercer des métiers qui n’existent pas encore ». Cette phrase m’a littéralement aidée à continuer à croire que le métier dans lequel je me sentirais le mieux n’existait pas encore… j’ai aussi pris conscience que l’éducation de nos enfants devait aller dans ce sens de l’ouverture, de la créativité, du lâcher prise, du courage, de la persévérance, de l’analyse, de la création de lien entre les concepts existants, de l’amélioration continu…

Je sens donc que je suis de plus en plus sur ma mission de vie lorsque je lis ce genre de propos, que cela m’amène à aller de l’avant et à me dépasser…

Il est temps de révolutionner nos métiers, il est temps de les créer à notre goût, non pas au service d’un patron mais au service de nous même et de la communauté.

Et vous ? Que changeriez vous dans votre métier ? Qu’enleviez vous ? Qu’ajouteriez vous ? Qu’est ce qui vous empêche d’être enfin une personne heureuse et amoureuse de la vie ?

PS : je ne veux pas dire que tous les métiers actuels ne sont pas méritants et pleins d’espoirs, loin de là ! Ce que je veux simplement dire ici c’est que si au fond de vous, une partie de vous même minuscule n’est pas satisfaite, alors il est bon de prendre conscience qu’on peut changer de petites choses pour que notre métier soit plus en accord avec nous même… Si par contre, vous n’êtes plus du tout en accord avec votre métier, il est temps de le révolutionner complètement : soit vous changer de métier (un métier connu par un métier connu) soit vous créez votre métier… Mais n’ayez pas peur de le faire, les générations qui arrivent seront boostées pour créer leur métier qui leur va, donc prenez de l’avance et lancez vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.