#11 histoire d’une reconversion réussie – Arrêtez de faire des concessions

Je vous parle aujourd’hui d’un sujet important : Arrêtez de faire des concessions avec vous même !

Cela ne veut pas dire être égoïste, de n’en faire qu’à sa tête et de ne pas faire des concessions de temps en temps.

Le constat que je peux émettre aujourd’hui c’est que j’ai laissé les événements, les autres faire de moi ce qu’ils avaient envie et surtout que je les laissais faire ! En effet, je me disais toujours que ce n’était pas grave si je n’avais pas ça ou ça, que je l’aurai plus tard… un peu comme les gens qui attendent la pension pour profiter de la vie et bien j’étais dans ce même état d’esprit. Je finissais par être aigrie, malade… je faisais trop de concessions envers moi même et cela me rendait malheureuse et je ne trouvais plus de plaisir à vivre !

Faire des concessions oui, mais pas à l’extrême… Le problème c’est que je ne me rendais pas compte que je faisais des concessions avec moi même… quand mon ostéopathe me l’a dit, je n’avais pas compris… Pourquoi je ferais des concessions avec moi même ? Qui suis je pour avoir des envies ? Puis les temps sont durs ! Il faut bien que je travaille, sinon je vais me retrouver sans rien ! Il a bon dos de me dire ça, il gagne bien sa vie lui… bref, je n’avais pas compris, au contraire, j’ai pris ça comme une agression de ce que je devais faire et comment mener ma vie et cela, je détestais qu’on me dise ce que je devais faire 🙂

En fait, je ne m’aimais tellement pas que je n’avais pas conscience que je me faisais du mal, je ne m’estimais tellement pas que j’acceptais qu’on fasse de moi ce qu’on veut tant que j’avais un travail et que mes enfants étaient heureux…

Avec le recul, j’ai compris que j’étais un être humain qui avait des besoins à combler, des valeurs à chérir et que j’étais en permanence en mode « Concession » ou en mode « Survie » si vous préférez. C’est un mode où vous avez tellement besoin de quelque chose ou peur de quelque chose que plus rien ne compte, même pas vous. Se cache derrière tout cela ma peur du rejet bien évidemment.

Cette peur m’amène à :
1) Procrastiner de peur qu’on me juge, qu’on juge mes articles, mon travail
2) Ne pas me préoccuper de ce que j’ai besoin, de ce que j’ai envie de peur d’être rejetée
3) Me sous estimer, à être modeste à l’extrême
4) A faire des concessions en permanence contre moi, pour le plus grand bien des autres. Ce qui nourrit du coup, un sentiment de colère que je peux avoir quand les autres réussissent leur vie et que je regarde la mienne qui semble vide. Jalouse, envieuse, oui je le suis certainement … Je suis humaine, comme tout le monde, je ressens des émotions dont je ne suis pas fière et pourtant que j’affirme sur ce blog.

Le fait d’affirmer que je ne suis pas parfaite, de prendre conscience de mes petites manies, de trouver d’où elles viennent me permet de prendre conscience que j’ai des pistes d’amélioration… C’est ça le jeu de la vie, continue toujours à débusquer nos manies pour mieux les appréhender et devenir des êtres plus conscients.

Et vous ? Quelles concessions faites-vous contre vous ? En avez vous conscience ? Que pourriez-vous faire pour vous améliorer ? Quelle toute petite chose pourriez-vous faire pour vous faire plaisir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.