#9 histoire d’une reconversion réussie – Les doutes

Bonjour,

Je vous ai laissée un long moment sans nouvelle… car c’est simple, une reconversion, c’est aussi connaître des périodes de doutes intenses, un peu comme une traversée du désert dans la traversée du désert… Je m’explique…

Quand je vous ai écrit il y a maintenant deux semaines, je venais de parler franc jeu avec une très belle personne qui m’a fait comprendre plusieurs choses fondamentales sur moi, sur mon comportement et sur la raison de mon blog… N’ayant pas eu réponse à tout, mise en doute sur mes réelles intentions, mise en doute sur ce que je croyais être nécessaire, bien… je me suis arrêtée… Je me suis demandée si finalement je ne rêvais pas toute seule, si mon envie de créer ce blog, mon envie de faire un e book gratuit avait du sens…

Le dernier article vous parlait justement de la bienveillance qu’on pouvait recevoir des autres, de l’énergie positive qui ressort des rencontres avec d’autres… mais aussi les doutes qui viennent vous terrasser. Mon amie, le 20 juin ne m’a pas démolie, ne pas fait du mal, elle m’a au contraire endurcie, elle a créé des doutes, elle a mis le doigt sur des lacunes, des réponses qui me manquaient et du coup, j’ai cru que tout ce que j’avais mis en place jusqu’à maintenant étaient bon à jeter… Je me voyais retourner en chef de projet en régime de 5 jours par semaine, trimant comme je l’avais fait avant… du coup, vous imaginez bien, j’ai connu en deux semaines, une grosse période de tristesse, de mal être, de pleurs (ne nous cachons plus, vous commencez à me connaître maintenant)…

Si je résume ce qui s’est, en gros, passé en deux semaines,
1- je me suis mise à douter,
2- j’ai voulu tout abandonner,
3- je me suis revue en chef de projet (je me suis donc fait beaucoup de mal en repensant à cela) puis
4- j’ai pris conscience du doute que générait en moi tout ce qu’elle m’avait dit, et je me suis demandée quel risque je prenais si je n’avais pas de réponses tout de suite… Aucun ! En fait, je vis sur mes économies pour le moment, je n’ai donc pas absolument, dans l’instant, besoin d’un travail de chef de projet à plein temps… donc je me suis demandée qu’est ce qui pouvait générer en moi ce besoin de réponse à tout pris… et j’ai trouvé ! Mon EGO ! Et oui, c’est inconcevable pour lui de ne pas avoir de réponse tout de suite, d’être dans le flou, ça le fait peur de ne pas savoir où il va… Je me suis mise à l’observer, à prendre conscience qu’il me causait beaucoup de mal… et
5- j’ai laissé du temps passer pour que la vie m’apporte aussi les réponses à ces questions. Et finalement, j’ai fini par trouver des réponses !

Et oui ! Et vous savez ce que tout cela m’a apporté ? De l’énergie en plus, une conviction à toutes épreuves que je suis en pleine reconversion et que mon objectif final est viable et que cela pourra aider plus d’une personne !

Je remercie donc cette amie et aussi cette traversée du désert de 2 semaines qui m’ont permis de :
1) Prendre conscience de l’impatiente de mon EGO
2) Affiner l’objectif vers lequel je tendais
3) Reconnaître que j’ai vraiment de la chance d’avoir des personnes bienveillantes autour de moi
4) Laisser le temps faire les choses
5) être en alignement avec moi même

Et vous ?  Avez vous pris conscience du petit jeu de votre Ego ? N’est ce pas lui qui veut à tout pris que vous ayez réponse à tout ? N’est pas lui qui a peur quand vous doutez ? Observez votre EGO aujourd’hui et essayez de vous dissocier de lui. Est ce que sans les pensées que vous avez dans votre tête, vous continuez à respirer ? Est ce que sans votre envie d’avoir réponse à tout, vous tenez toujours sur vos deux jambes ? Oui ? Vous continuerez toujours à respirer, vous tiendrez toujours sur vos deux jambes, vous n’êtes pas votre EGO, vous n’êtes pas vos pensées… Donc prenez de la distance avec votre EGO, apaisez le, le temps lui trouvera la clé à vos doutes… Croyez moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.