Technique : Allumer le Picasso qui est en moi !

Hello tout le monde,

Comme promis, je vous parle d’une technique qui m’a bien plu et qui vient tout droit d’une idée de Carla Sonheim que je vous partage ci dessous : 

J’ai trouvé cette technique rafraîchissante car bien que destinée aux enfants, se prendre au jeu de faire comme Picasso, cela m’a bien fait rire. Contrairement à Carla, j’ai eu envie de faire un chat et donc voici le chat de ma composition :

J’ai vraiment suivi étape par étape les instructions de Carla, d’ailleurs, vous reconnaîtrez les moustaches, une oreille à gauche, un nez au centre, les yeux orientés à 90°, la queue à droite… et en reliant tout cela, voilà un hélicoptère 🙂 C’est vraiment surprenant !

Moi qui a une peur bleue de voler, je me suis laissée prendre au jeu en utilisant l’écriture éclatée pour dire toute ma terreur de voler… Puis, en collant par dessus mon « chat-coptère » ou mon « héli-chat », le résultat m’a fait bien rire ! J’ai décoré le tout avec du papier de soie sur les côtés pour en faire ceci :

Alors, cela vous a plu ?
Etes vous prêt pour faire ressortir le Picasso qui est en vous ?

L’image sur mot

C’est une technique où on dessine à travers notre texte, sur la même page… Cela fait ressortir le thème du texte.

On peut jouer sur la taille des lettres, sur les symboles…

Ce type de technique permet de faire travailler les deux hémisphères du cerveau simultanément.

L’écriture non linéaire

L’écriture non linéaire peut être un véritable casse tête ! J’ai eu l’expérience lors de mes animations d’avoir une personne qui a vraiment détesté ce type d’écriture. Je note cette remarque car moi aussi j’avais du mal avec ce type d’écriture.

L’écriture non linéaire est comme son nom l’indique faite en suivant absolument aucune ligne. Elle permet de laisser la liberté à notre crayon d’aller où bon lui semble.

Souvent ce qu’on a comme souci avec l’écriture non linéaire c’est le sentiment d’avoir rien sur quoi se raccrocher, c’est justement ce trop plein de liberté, c’est ce manque de contrôle… En examinant les causes, on peut déceler chez nous un besoin de contrôle, de se raccrocher à quelque chose, un manque de lâcher prise allant peut être jusqu’à manquer de plaisir dans la vie.

Bref, l’écriture non linéaire sous toutes ces formes est une formidable ouverture à étudier de près surtout si on a des difficultés avec cet outil !

Il existe plusieurs types :
Le crayon fou : comme je le disais plus haut, c’est juste laisser votre crayon courir sur la page
– Le griffonnage : on va aller utiliser le gribouilli et la technique du crayon fou pour aller faire une oeuvre de toute beauté 🙂
– Le calligramme où on va aller écrire en décrivant la forme d’une chose
L’écriture en spirale : On part du centre d’un cercle et on écrit en spirale, en tournant sa feuille et en élargissant notre écrit de plus en plus loin du centre du cercle.

La porte

L’exercice de la porte est idéale pour passer d’une situation tumultueuse vers une situation d’apaisement, cela peut aussi vous aider à creuser un sujet de plus en plus en profondeur.

Je vous mets une petite vidéo de Anne Marie Jobin qui explique simplement par un exemple ce que la porte peut apporter comme apaisement lorsqu’on l’utilise dans le Journal.

La zone de Calme – Anne Marie Jobin (Ecole du Jet d’Ancre)

Plusieurs possibilités s’offrent à vous avec la porte :
– Zone de calme : Faire une zone de calme comme le décrit Anne Marie ci dessus ou comme je l’ai fait au jour 29 et 30 pour aller vous connecter à votre espace intérieur
– Les poupées russes où vous allez travailler un sujet en profondeur
Le masque
– Les fenêtres d’une maison représentant plusieurs facette de votre vie

L’autre point de vue

L’autre point de vue est une technique qui permet de se mettre dans la peau de quelqu’un ou de quelque chose d’autre.

Cet outil permet d’explorer une situation en changeant simplement de point de vue.
Dans le Journal Créatif, cette technique se décline par :
– Le « Je Tu Elle » : Décrire une situation par Je puis par Tu et puis par elle. (comme fait durant le jour 17 du défi de Lilou)
– Le déclencheur : Prendre une image d’un animal et aller explorer ce que cet animal peut apporter comme élément supplémentaire à notre situation, à notre problème
– Le collage : Entrer dans un lieu fictif d’un collage et décrivez ce que vous y faites, quelle image vous interpelle…

Les pierres de gué

Les pierres de gué permettent d’aller rechercher 12 moments dans votre vie, sur un domaine en particulier.

Elles permettent d’aller travailler sur des aspects de notre vie, des choix que nous avons fait à tel ou tel moment, d’aller travailler sur les raisons qui vous ont poussées à faire tel ou tel choix… (voir l’exercice)

L’exercice des pierres de gué est infini car souvent même si vous choisissez le même thème, deux jours d’affilé, vous constaterez que le choix des événements différera selon votre état d’esprit du moment.

Le gribouillis

Le gribouillis est la manière la plus simple et la plus légère de dessiner. Elle permet d’aller chercher des choses enfin en nous, d’aller titiller notre imagination en recherchant des formes, des lettres ou des personnages dans le gribouillis.

Un gribouillis, c’est donc tout simplement une feuille blanche, un crayon et on laisse sa main dessiner sans modèle, sans but précis, juste peut être celui de ralentir, ou d’exprimer une émotion… peu importe, c’est libérateur et c’est ce qui permet à cette technique d’avoir une place de choix dans le Journal Créatif.

Un gribouillis peut être réalisé avec de la musique où vous suivez le rythme de la mélodie, à deux mains avec deux couleurs, les yeux fermés, sur une feuille de grand format attaché à un panneau.