Les mandalas

Le terme « Mandala » vient du sanskrit par C.G. Jung et signifie « Cercle sacré » ou « cercle » tout simplement.

En psychologie, il symbolise la protection autour de son centre allant jusqu’à parler de complétude. Les hommes et femmes de toutes cultures et de toutes religions sont attirés par cette complétude, notamment en temps de crise personnelle, de perte de repère ou lors de conflits apparemment insolubles.

Les cercles, les mandalas offrent un sentiment de paix intérieur, de réconciliation, de paix au milieu du chaos. Pratiquer la méditation au centre d’un mandala apporte calme et unification.

Vous trouvez des symboles de mandala partout, que ce soit par la disposition des pierres de Stonehenge, dans un coquillage, dans l’univers, dans les ouragans, les tornades, dans les églises aussi… Bref, il y en a partout.

Il existe 2 types de mandalas :
– Les mandalas rituels produits dans un contexte spirituel ou religieux comme vous pouvez le voir ci dessous. Les moines utilisent du sable coloré pour réaliser délicatement un mandala sacré. Ce mandala est réalisé dans le cadre d’une prière pour la paix, pour le renouveau, …

Dans le Journal Créatif, on utilise plus les mandalas personnels tels que (entre autres mais le mandala a plein d’utilité) :
1) Le trio : Mandala où on relie deux opposés
2) Le mandala bilan : Comme son nom l’indique, il permet de conclure une période, de boucler un thème, …
3) Le mandala méditatif : similaire à ce qu’on trouve dans le commerce.
4) Le mandala de guérison : L’idée ici est d’aller chercher de la protection dans le mandala, vous pouvez vous mettre vous à l’intérieur du cercle ou mettre une silhouette protectrice.

Peu importe le nom que vous lui donnerez, le mandala est utilisé pour unifier, pour protéger, pour faire le point en se recentrant sur l’important… C’est là sont effet thérapeutique, donc amusez vous à en créer comme vous le sentez !

Longtemps j’ai cru qu’un mandala était une forme proche du fractal, je trouvais cela compliqué, étriqué… Et puis, le jour où j’ai compris que le mandala c’était simplement un cercle avec un centre, ma créativité a bondi, mon envie d’utiliser les mandalas s’est accrue car tant qu’il y a un centre et un cercle, le mandala peut être utilisé comme nous le sentons. Voici un exemple de ce qui je fais parfois dans mon Journal :

D’ailleurs, chaque jour, C. Jung utilisait le mandala pour décrire ce qui se passait en lui. Ne soyez donc pas impressionné par ce qu’on voit dans le commerce, un mandala, c’est dans un premier temps, un centre et un cercle, c’est tout.

Si je peux vous recommander un livre sur les mandalas afin que vos yeux puissent pleinement se rendre compte de la diversité de mandala, je vous conseille celui ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.