S1 – J4 : Célébrez vos échecs

« Quand on monte continuellement, on tombe toujours. L’échec c’est juste la vie qui nous pousse dans une nouvelle direction » – Oprah Winfrey

Bonjour à tous,

En ce jour 4 du défi de Lilou, je me sens complètement happée par ce thème de la célébration des échecs…

Pour tout vous dire, cette phrase correspond à la situation que je vis actuellement dans ma vie professionnelle. Je viens de passer une journée épouvantable où vous vous sentez complètement à l’écart du monde, où les gens ne vous prêtent plus d’intérêt… Je déteste cette situation… Je me sens seule, terriblement mal de sentir à quel point on peut être prise pour un fantôme… Je vis un cauchemar et c’est vraiment pénible.

Cette phrase, c’est un souffle de vent frais sur ma vie et sur la situation… C’est vrai qu’il était peut être temps que je m’en aille, que je fasse autre chose de ma vie, que j’évolue vers autre chose comme conclu au jour 3 du défi…

« Quand on est dans le trou noir, cela ressemble à l’échec. On peut se sentir mal pour un temps »
– Oprah Winfrey

Oui c’est exactement ce que je ressens… Et pourtant, des jours, j’ai le moral, d’autres jours c’est le néant total… Je me sens mal dans ma vie, dans ma peau, je veux tout changer, je ne veux plus avancer… bref, je suis perdue…

« Prenez le temps de réfléchir à ce que vous avez pu perdre, mais voici la clé : apprenez de chacune de vos erreurs, car chaque expérience, en particulier les erreurs, est là pour vous forcer à être davantage vous même.  »
– Oprah Winfrey

Prendre le temps de réfléchir, « oui mais cela ne paie pas mes factures » me dit une petite voix au fond de moi… Un ami me disait encore tantôt qu’il me restait 2 semaines avant d’être sans boulot… mais je lui ai dit que j’avais besoin de prendre 1 mois de congé… pour mieux voir vers où je dois aller…

Effectivement, apprendre de ces erreurs… mais mes erreurs c’est d’avoir accepter ce projet ? ou c’est d’avoir apporté mon aide quand on me l’a demandé ? ou c’est d’être trop jeune et pas assez robuste ? ou c’est d’etre en 4/5 eme ? ou c’est d’avoir évoqué par des faits des situations absurdes et intolérables ? On me dit que je sers de fusible… ! C’est ça la vie ?

Je me sens seule, je n’ai personne qui me comprend, qui pourrait me donner une réconfortante parole qui ait du sens pour moi en ce moment…

« Une période d’échec est un moment rêvé pour semer les graines du succès » – Paramahansa Yogananda

Plus j’écris, plus je remercie ce jour de défi, merci Lilou pour ton partage sur ta vie. Je comprends mieux comment je peux réagir à cet échec que je connais… C’est vrai que la meilleure chose que j’ai à faire maintenant, ce n’est pas attendre que qqun me tende la main, c’est de me la tendre toute seule. Je suis la seule personne qui est responsable de mon bonheur.

« En changeant notre relation aux échecs, en les reformulant et en les redéfinissant, nous renforçons notre ouverture à trouver de nouvelles solutions et opportunités pour nous épanouir et nous réaliser pleinement » – Lilou Macé

C’est vrai que je ne devrais pas haïr la situation… Elle se présente à moi car j’ai besoin de comprendre qqch… J’ai le choix de voir la situation comme un trou noir où je m’y perds et où mes pensées m’accablent, m’orientent vers la tristesse et la perte de confiance OU j’ai le choix de faire vraiment le travail de me dépasser et de dépasser cette situation.

J’arrête de rester bloquée sur la situation (car finalement, c’est énergivore et me vide de ma joie de vivre), j’ai donc réaliser un exercice du Journal Créatif que je vous partage ci dessous qui s’appelle le diagramme en colonne. Il fait partie de la volée d’exercice qu’on peut faire avec un diagramme (voir pages 120 à 125 du livre du Journal Créatif). Je vous détaille le processus dans la vidéo ci dessus.

Diagramme en colonne

Grâce à cet exercice, je liste « ce que je quitte », « ce que j’y gagne » et surtout « vers où je vais » avec cela. J’ai maintenant plusieurs pistes d’améliorations que je compte bien explorer car quand on y regarde, ce qu’on y gagne en définitive, c’est une sérieuse connaissance de soi (tant en terme de qualités qu’en terme de lacunes à combler) et surtout je me sens plus apaisée qu’au début de l’exercice… Quand j’ai eu fini, je me suis rendue compte que je retrouvais les rails que j’avais pris comme symbole au Jour 1… Coïncidence ? … 😉

« Ne me jugez pas sur mes succès, jugez moi sur le nombre de fois où je suis tombé et où je me suis relevé à nouveau » – Nelson Mandela

Merci Lilou, merci pour ce jour de défi. Merci à la vie pour cette expérience. Je compte bien me relever moi aussi de tout ça !

A demain

Stéphanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.