S3 – J17 : Le rôle de la souffrance

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, Jour 17 du défi et Lilou nous propose de revoir le rôle de la souffrance comme une étape nécessaire à notre évolution ! 

Le rôle de la souffrance est important, je dirais même plus, il est nécessaire pour comprendre qu’on est sur le mauvais chemin, qu’on n’a pas compris quelque chose, qu’on n’a pas écouté et du coup… on tombe.

L’évolution des consciences que Lilou cite dans son livre est vraiment crucial pour garder le focus quoiqu’il arrive dans nos vies :
1. Je me victimise, tout le monde est contre moi ! 
2. Je prends la responsabilité de ma vie ! J’ai des ressources en moi pour passer au dessus de cela
3. Je suis au service de la Vie, à cette Source qui me dépasse
4. Je suis énergie, amour, conscience… 

Néanmoins, la souffrance n’est vécue que par nous en définitive. L’autre, la situation, .. personne ne ressent cette souffrance de la même manière que nous… Nous sommes seul responsable de cette souffrance, nous sommes donc les seuls à savoir comment s’apaiser.

En ce jour 17 du défi de Lilou, j’ai eu envie de travailler sur un exercice sur l’autre point de vue. Dans ce cas précis, cet exercice permet de prendre du recul sur la situation, sur la souffrance que cette situation engendre.
Voici le résultat final dans mon journal :

Pour réaliser l’exercice, prenez une page de votre Journal et écrivez une situation où vous ressentez de la souffrance en la décrivant avec « Je ». Ensuite ré écrivez cette même situation en changeant le mot Je par Tu. Enfin, ré écrivez cette même situation mais maintenant vue par un passant qui regarde et décrit la situation.

Vous pouvez aussi décrire la situation du point de vue de l’autre qui vous fait mal. Le fait de changer de point de vue permet de comprendre et accepter mieux les choses qui nous arrivent… et surtout de prendre du recul sur les situations ou les personnes qui ne semblent pas en accord avec nous.

En faisant l’exercice, j’ai eu envie d’ajouter une dimension supplémentaire en travaillant avec les outils de Katie Byron qui nous demande de vérifier nos croyances par ces quelques questions :
– Est ce que c’est vrai ?
– Peux tu être absolument sûr que c’est vrai ?
– Comment votre corps réagit quand vous croyez ce que vous pensez ?
– Qui seriez vous sans cette croyance ?

Beaucoup de belles choses peuvent sortir de ces questionnements…

A demain
Stéphanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.