S4 – J23 : L’épigénétique

En ce jour 23, j’ai pris conscience que j’avais plusieurs apprentissage à faire afin de me libérer de de mes cailloux qui me pèsent sur mes épaules (voir Jour 5)

 

En ce jour de défi, j’ai eu envie de m’imaginer une fois que j’aurai fini le défi, quand je serai sur ma mission de vie, que j’aurai mis mon échelle sur un autre mur, que je me serai enfin mis à faire des choix par amour pour moi et non par peur

J’ai donc pris une silhouette que j’ai trouvé dans le book du Flow « 50 Ways to Draw Your Beautiful Ordinary Life: Practical Lessons in Pencil and Paper » et je me suis mise à me colorier. J’aime faire ce genre de coloriage car en dessinant, je m’imagine déjà être dans ma robe rouge, pouvant enfin ressembler à une femme. Je ne vous l’avais peut être pas dit, mais étant dans le monde industriel, je devais très souvent penser à mettre un pantalon afin d’aller dans les zones techniques (zones sales avec risque de se brûler, de se couper… du coup, un pantalon était obligatoire) et cela arrivait que je ne me maquille pas pour des raisons d’hygiène pharmaceutique. Je me rappelle m’être dite que je ne voulais plus m’habiller comme cela. Du coup, en dessinant ma petite silhouette, je me suis sentie libre de m’habiller en femme et de me sentir heureuse avec mes rondeurs. 

Ensuite, j’ai mis sous forme de bulle, les affirmations positives extraites du défi de Lilou qu’il me faudra travailler. Comme je viens de le dire, elles sont extraites du défi, preuve que je ne me les ai pas encore appropriés pour créer les miennes mais cela viendra, je dois y travailler sur la durée… 

J’ai eu envie de coller tout cela sur un fond de couleur douce et pétillant. En regardant le résultat, je me sens enfin de plus en plus moi et cela me fait du bien ! 

A vous de jouer maintenant ! 
Voici un site internet que j’ai trouvé qui propose des silhouettes à imprimer (https://creazilla.com/fr/nodes/2259-corps-humain) et amusez vous à faire la même chose que moi, vous verrez, c’est incroyablement libérateur de se voir devant nous comme on se voit dans ses pensées.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.