Dialogue avec la main non dominante

Pour faire cet exercice, je vous propose d’aller chercher une photo de vous enfant.

1. Regardez cette photo, observez là, regardez les moindres détails, comment vous étiez habillé, quel air aviez vous ?
2. Fermez vos yeux et remettez vous dans la peau de ce petit enfant
3. Ouvrez vos yeux et utilisez votre main dominante pour parler à cet enfant (tel un adulte le ferait avec bienveillance et joie de pouvoir discuter avec lui) et utilisez votre main non dominante pour répondre à l’adulte que vous êtes devenu
4. Ne cherchez pas à faire joli, parler par mot simple, par symbole si il faut… ne vous arrêtez pas à être correct (voir le résultat du jour 22 du défi de Lilou)

Que concluez vous de cet exercice ? Puissant hein ? Non ? pourquoi ? Si cet exercice est difficile, cherchez pourquoi… Pour vous partagez mon expérience, j’avais beaucoup de mal avec ce genre d’exercice. Je me suis rendue compte que j’étais beaucoup trop dure avec moi même, trop perfectionniste car je ne supportais pas de voir mon écriture aussi moche… puis, je me suis adoucie, j’ai compris que dans mon Journal, c’est un jeu, l’important est de s’amuser, de trouver des pistes pour aller mieux

Est ce que ce partage d’expérience vous à aider ? Vous permet de faire l’exercice plus tranquillement ?

Amusez vous ! C’est le plus important …
Stéphanie

Le dialogue avec l’image

Voici un exercice tout simple que je vous propose et qui va vous permettre d’aller expérimenter le dialogue avec une simple image.

1. Prenez une image dans votre banque d’image ou découpée dans un magazine
2. Collez la sur une feuille blanche
3. Dialoguez avec elle, dites lui ce que vous ressentez quand vous la voyez, elle vous répondra à coup sûr, laissez vous guider…

Alors qu’est ce qui est sorti de cette discussion ? Partagez moi tout cela ci dessous.

A tout bientôt 😉
Stéphanie

Le dialogue

Le dialogue est une technique qui permet à une partie de nous ou à un objet, un animal, un tableau, un rêve,… de s’exprimer.

Le dialogue permet ainsi de donner une dimension supplémentaire, une compréhension supplémentaire, un autre angle de vue.

En effet, si vous prenez le cas d’un animal, se mettre dans sa peau, c’est vivre dans la nature, c’est avoir la peur du plus grand ou du gros que soi, c’est chasser, c’est prendre soin de ses petits, c’est faire sa toilette… Bref, autant de pistes à aller explorer pour apporter à un problème de nouvelles pistes de création.

Le dialogue est un puissant outil qui est très simple car il suffit d’un bic et d’une feuille. Si vous souhaitez approfondir cette pratique, vous pouvez aussi utiliser la technique de la main non dominante ou le dialogue à deux mains qui permet l’expression souvent de sentiment enfoui. On parle souvent que la main non dominante est la voix de l’enfant intérieur.

Les dialogues deviennent alors encore plus enrichissants. Dans tous les cas, les dialogues peuvent (ou pas) être construits en utilisant 2 couleurs différentes (comme au jour 22 du défi de Lilou). Mais le plus important, faites comme votre intuition vous le dit… et le reste suivra tout seul, faites vous confiance !